APPEL D'OFFRES DE STAGES

Projet SIMELAN, AQUACULTURE, PISCICULTURE, POISSONS, CRUSTACES...

APPEL D'OFFRES DE STAGES SUR LE PROJET SIMELAN A ANEHO : Inscription sur  https://bit.ly/InscriptionStageSimelan

Postulez avant le 31 Janvier 2022

Qui sommes-nous ?

Le projet SIMELAN est le fruit d’un partenariat entre la Commune des Lacs1 et l’incubateur d’entreprises CUBE et a été financé en 2021 par l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

La Commune des LACS1

Circonscription territoriale décentralisée fusionnant Aného et Glidji, avec pour chef-lieu Aného, la Commune des LACS1 au travers de son Maire et de son exécutif entend faire la promotion de l’emploi et la création des activités économiques, activer tous les leviers d’attractivité de son territoire, offrir aux investisseurs des conditions favorables leur permettant d’implanter des zones d’activités dans la commune et offrir des opportunités de nouveaux débouchés professionnels aux jeunes sur un marché diversifié de l’emploi et des opportunités d’entreprenariat ;

Pour assurer sa mission, la Commune des LACS1 travaille à s’associer aux acteurs de l’écosystème entrepreneurial au Togo, en vue d’appuyer et d’accompagner les jeunes porteurs de projets de développement local et d’initier des projets d’envergure au niveau local.

 

Le Centre Urbain de Business et d’Entrepreneuriat (CUBE) – TOGO, Structure d’Accompagnement à l’Entrepreneuriat Innovant (SAEI), un Incubateur d’Entreprises et de recherche –développement dont la mission est de contribuer au développement de l’Afrique par la promotion de l’entrepreneuriat local, la formation, la recherche et l’innovation de haut niveau en adéquation avec les besoins du marché et de croissance du continent.

Pour assurer sa mission, CUBE travaille à s’associer aux acteurs privés, institutionnels et publics de l’écosystème entrepreneurial au Togo, en Afrique et dans le monde, en vue de développer des projets d’impacts au niveau des communautés à la base. Dans le cadre du projet SIMELAN, CUBE intervient au travers de son département « CUBE AGRO » spécialisé sur les projets d’agriculture et de biotechnologies agricoles.

 

PRESENTATION DU PROJET SIMELAN

Problématique de développement durable

Aujourd’hui l’une des problématiques de développement au Togo et surtout dans les communautés rurales, c’est la pauvreté et de manière basique la difficulté d’accès à une alimentation décente et équilibrée, entrainant la malnutrition et la sous-alimentation. En effet selon l’Indice de la faim dans le monde Togo (https://www.globalhungerindex.org/togo.html)  « La situation de la faim y est jugée "grave" et 24,3 pour cent de la population y souffre de la faim ». Or plusieurs communes disposent de ressources non valorisées, notamment les ressources hydrologiques pour la production aquacole pour mieux nourrir la population dans la Commune des LACS1 dans ce cas précis.

Il faut ajouter à cela des problèmes liés à une faible valorisation des activités des femmes et un faible accès aux ressources naturelles et sociales, alors qu’elles sont les piliers des sociétés à la base. Il faut aussi noter que dans les communautés rurales (en dehors de la capitale) les activités des femmes et des hommes sont dans l’informel, peu rentables et dans l’agriculture pour la plupart, avec une forte dépendance des ressources naturelles et des saisons. Tout ceci augmente la vulnérabilité des populations à la base, et pousse plusieurs à surexploiter les ressources naturelles locales ou du moins à ne pas comprendre l’importance de la protection et de la conservation de la nature et de la biodiversité.

Pourquoi un projet Piscicole ?

La production annuelle de poissons au Togo est estimée à 22 000 tonnes (T), alors que les besoins de consommation se situent à un peu +100 000 T/an. Ainsi, 60% de la consommation en poissons sont importés. Pourtant, le pays dispose de ressources fluviales importantes avec un plateau continental de 1 048 km2 et un littoral étroit de 56 km. Sa zone de pêche côtière s’étend sur 950 km. Il regorge de plans d’eau marine, d’étangs piscicoles, de barrages, de lagunes, de fleuves…

Malgré ce potentiel énorme le secteur aquacole peine à décoller et à répondre aux besoins de la population. Si on ajoute à cela le projet de loi du gouvernement togolais sorti en Avril 2018 portant interdiction d’importation du Tilapia vers le Togo, il ne fait aucun doute que des projets de production piscicole et aquacole sont d’une importance capitale pour l’économie du pays et des communautés à la base.

En ce sens, et en tenant compte de tout ce qui vient de précéder la Commune des LACS1 a un potentiel hydrologique non négligeable, avec des rivières, des étangs, des lacs, qui constituera un atout de ce projet. Le projet SIMELAN, en plus d’aider à la production de produits halieutiques pour la consommation (notamment les poissons tilapia) permettra de créer également des emplois au niveau local (la vielle d’Aného et la Commune disposant de très peu d’entreprises privées), réduira l’impact de la surexploitation et permettra de renouveler les stocks de poissons de certains cours d’eau en intégrant un programme de réintroduction organisée. En effet dans plusieurs cours d’eau des LACS, il est à noter une diminution voire une absence de certaines espèces de poissons, rendant l’activité de pêche peu rémunératrice et non intéressante.

Ce projet intégrera également un volet éducatif, permettant aux jeunes, élèves, hommes et femmes de la zone d’en apprendre davantage sur la reproduction des poissons, la protection de leurs écosystèmes, des zones de pontes notamment les mangroves en disparition et participer à la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité très riche des LACS. Avec ce projet, l’inclusion des populations locales, nous espérons un retour des espèces démersales, pélagiques, migrateurs… au niveau de l’embouchure, des côtes et dans les eaux douces, saumâtres et marines de la Commune.

Les produits de la ferme SIMELAN

Le projet a démarré depuis Septembre 2021 avec la production de tilapias, Mulets et Mâchoiron en bacs hors-sol et étangs.

Il s’agira pour le début de tester cette forme de production (en bacs et étangs), avant de l’étendre pour produire du poisson en quantité pour la consommation locale en cages flottantes, notamment. En effet cette dernière (production en cages flottantes) donne plus de résultats mais nécessite plus d’investissements.

Progressivement, les autres produits et espèces aquacoles seront introduits dans la ferme (crabes, crevettes, huitres, truites, saumon, anguille…).

La technique n’étant pas très maîtrisée localement pour ces derniers produits, il faudrait quelques essais pour démarrer, néanmoins les installations pour la production en bacs hors-sol et étangs suffiront pour la phase test.

Ces offres de stages ont pour objectifs de démarrer l'introduction de nouvelles espèces aquacoles sur la ferme notamment les crabes, les huitres, les crevettes... et démarrer la phase de production en cages flottantes.

LES OBJECTIFS DE LA FERME SIMELAN

Ce projet a été développé et validé avec la Commune des Lacs1 et a déjà démarré depuis Avril 2021. Les objectifs de ce projet sont de manière générale de créer une ferme intégrée à moyen terme qui devrait permettre à la population des Lacs d’avoir accès à des sources complémentaires de protéine (poissons notamment), tout en valorisant les ressources locales (ressources hydrographiques et produits aquacoles), mais aussi en créant des emplois directs et indirects au niveau local.

De manière spécifique il s’agira de :

  • Créer une ferme piscicole pour la production de tilapias et autres produits aquacoles pour la consommation locale, ce qui permettra de renforcer l’apport protéique de la population, tout en diminuant la pression sur les animaux sauvages qui sont surexploités et en voie de disparition
  • Lancer dans la ferme un programme d’entrepreneuriat féminin, pour non seulement renforcer les activités des femmes, mais aussi les orienter vers des activités plus lucratives notamment la transformation des produits agricoles pour créer plus de valeur
  • Créer un circuit touristique pour valoriser les richesses naturelles et historiques de la ville d’Aného et des Lacs en général, ce qui créera des activités commerciales indirectes qui bénéficieront à la population et à la ferme
  • Lancer avec la Commune des Lacs1 un programme de sensibilisation à la base, notamment avec les établissements scolaires, en vue d’inciter tôt les jeunes aux enjeux climatiques et aux activités de protection et de conservation de la biodiversité

 

INFORMATIONS GENERALES SUR LES OFFRES DE STAGE

Dates et durée 

Les stages se dérouleront à Aného, sur une durée minimale de 12 semaines. Les stages peuvent être à temps plein (06 jours par semaine) ou à temps partiel (03 jours par semaine).

Un logement sera offert aux stagiaires ne résidant pas à Aného. Aucune rémunération n'est prévue pour les stagiaires, sauf si les activités menées par ces derniers se révélaient lucratives au cours du stage.

Des présentations, des rapports et d'autres livrables seront produits et présentés périodiquement par les stagiaires, durant le stage, notamment aux partenaires du projet.

Les stagiaires seront également amenées à être intégrées aux autres activités du site (aménagement du site, dessouchage, arrosage des fleurs et plants, communication, formations... autres activités jugées nécessaires pour le bon fonctionnement du site).

Les offres de stages

Chaque stagiaire doit faire le choix d'une des activités suivantes à mener au cours du stage :

1- Production de poissons en cages flottantes : la lagune étant contigue au site SIMELAN, un test de production de tilapias et autres poissons en cages flottantes sera effectué. Le stagiaire responsable de cette thématique aura comme tous les autres à conduire les activités de A à Z (conception des cages, choix des espèces à introduire, alimentation des animaux, identification des besoins...). Après identification des besoins, l'activité démarrera suivant les ressources disponibles ou mobilisées.

2- Production de crevettes, langoustes et huîtres : il est prévu une introduction de crevettes, langoustes et huîtres sur le site, non seulement pour la consommation, mais aussi pour des introductions ultérieures dans les eaux locales, les animaux sauvages étant en diminution. En ce sens, le stagiaire aura à déterminer le parcours technique de production de ces espèces et suvant les ressources disponibles, démarrer la production à petite échelle.

3- Production de crabes rouges et verts : Les activités à ce niveau consisteront à identifier, sélectionner et produire des crabes d'eau douce et des crabes de boue et si les installations s'y prêtent des crabes de mer, à des fins de consommation essentiellement. Des ressources, suivant la disponibilité, seront fournies au stagiaire pour se faire.

NB : Les activités de stage qui auront à générer des flux de revenus, pourront déboucher sur une rémunération suivant les flux ou sur un emploi.

Comment postuler ?

Inscription obligatoire sur https://bit.ly/InscriptionStageSimelan 

Critères dévaluation : Pertinence du document d'activités proposé à la présélectionMotivation pour créer de la valeur lors de ce stage, passion démontrée pour les projets piscicoles, dynamique de la relation établie lors d'une brève entrevue de présélection (qui peut être pratique).

Sous la responsabilité d'un membre de l'équipe du projet du projet SIMELAN, qui viendra directement l’appuyer dans sa mission si besoin, le/la stagiaire participera à la réalisation des tâches définies dans le document de projet (qu'il ou elle aura proposé en début d'activités) et produira de manière hebdomadaire des livrables attendus du projet, ainsi qu'un rapport mensuel et global à la fin du stage. Des tâches annexes en administration et logistique (support général au projet SIMELAN) lui seront également très régulièrement confiées.

Inscription sur  https://bit.ly/InscriptionStageSimelan

Postulez avant le 31 Janvier 2022

CUBE : www.saeicube.com / equipedecube@gmail.com / https://www.facebook.com/SAEICUBE/